Trouver un sujet de recherche qui soit à la fois original, intéressant et valable sur le plan scientifique constitue indéniablement un défi de taille pour les chercheurs d’expérience aussi bien que pour les étudiants qui souhaitent participer au concours SBC. Voici quelques conseils susceptibles de vous aider. Trouver un sujet pour son projet est une tâche collaborative. Les idées ne naissent pas d’elles-mêmes, elles sont plutôt issues des interactions et des discussions avec ses pairs, ses enseignants, ses parents et d’autres personnes comme des professionnels du secteur universitaire ou de la biotechnologie. On croit souvent, à tort, qu’il vaut mieux refuser l’aide d’autrui par crainte de perdre la propriété de son idée.


TROUVER L’INSPIRATION

La quête pour un sujet de recherche peut commencer entre des étudiants qui dressent une liste de leurs intérêts personnels et s’initient aux concepts de base de la biotechnologie. Ce qui vous intéresse devrait permettre d’orienter votre sélection de sujets. Dressez une liste de choses qui vous intéressent et, à partir de cette liste, entreprenez des recherches préparatoires sur la biotechnologie : ce qu’est la biotechnologie, les sciences qu’elle touche, les dernières découvertes, les controverses, etc. Il existe une vaste gamme de ressources que vous pouvez consulter : les quotidiens régionaux, les bulletins de divers secteurs d’industries, des magazines comme Scientific American et Discover.

La base de données PubMed® sur la littérature scientifique sur le site web NCBI permet de consulter des résumés de toutes les publications médicales depuis environ 1970. Voici un PubMed® tutorial qui vous aidera à utiliser cette ressource. (Conseil : en utilisant le mot clé « revue », vous obtiendrez des articles d’ordre plus général.)

Certaines régions proposent de l’aide sous forme d’ateliers sur les projets ou la rédaction. Le coordonnateur nationale pourront vous suggérer un atelier approprié et/ou vous diriger vers une personne qui vous aidera à formuler votre idée de façon plus précise.

DÉVELOPPER UNE PROPOSITION : ÉTUDE DE CAS

FPar exemple, peut-être vous souciez-vous de l’environnement et avez-vous découvert que certains types de bactéries consomment ou absorbent certains des produits chimiques qui polluent l’approvisionnement en eau potable de votre région et les rendent inoffensifs pour l’être humain. Armé de cette connaissance, vous pourriez mettre au point une proposition de recherche visant à investiguer comment ces bactéries pourraient être utilisées pour améliorer la qualité de l’eau dans votre collectivité. (Veuillez prendre note que plusieurs étudiants ont déjà utilisé ce thème de recherche; les exemples ci-dessous sont présentés uniquement aux fins d’exemple.)

La prochaine étape consiste à préciser ce que vous souhaitez examiner sous forme de problème et de solution potentielle. N’oubliez pas que tout projet de recherche commence avec une question et se termine par une réponse. Dans certains cas, vous pouvez formuler plusieurs questions pour lesquelles vous devrez colliger des données expérimentales pour corroborer les réponses avancées pour chaque question.

Par exemple, vous pouvez poser la question « Combien de bactéries X sont nécessaires pour éliminer le produit chimique Y de l’approvisionnement en eau de la ville de Montréal? » ou « Comment peut-on produire suffisamment de bactéries X pour traiter toutes les eaux usées de la ville de Montréal? »

Parmi toutes les solutions possibles, vous devrez choisir celle qui, selon vous, est correcte et que vous pouvez concrètement examiner (ces deux critères ne sont pas toujours correspondants). Puis, définissez le type d’expérience(s) que vous devez réaliser pour faire l’essai de votre solution. En plus de la méthodologie expérimentale, la conception de votre recherche doit inclure les éléments suivants :

  • les types d’équipement et de matériel que vous devrez acheter ou emprunter
  • le soutien financier dont vous aurez besoin pour le matériel expérimental et de présentation
  • l’accès aux conseils professionnels d’un mentor travaillant dans une université, une agence gouvernementale ou une société en biotechnologie de la région

N’oubliez pas que votre objectif ne consiste pas à répéter une expérience qui a déjà donné des résultats précis. Vous cherchez plutôt à répondre à une question précise de votre choix qui nécessitera l’application des processus de la recherche scientifique et des techniques d’expérimentation. La méthode ou l’expérience de recherche que vous choisirez peut être novatrice ou correspondre à une méthodologie qui a déjà été décrite. Quoi qu’il en soit, la rigueur de la méthode scientifique doit prévaloir en tout temps, tant pendant l’expérience que pendant l’analyse des données tirées de votre investigation. Votre enseignant et votre mentor peuvent vous donner des conseils sur les procédures et les techniques à appliquer.

Bon de nombre de projets intéressants ont échoué parce que les étudiants ont manqué de temps pour compléter leurs expériences et l’analyse des données obtenues. Il est essentiel que vous mettiez au point un calendrier de projet réalisable qui vous donne le temps de compléter votre projet.

Finalement, assurez-vous que votre sujet proposé cadre avec la définition de la biotechnologie, à savoir « l’utilisation de connaissances sur les systèmes biologiques » (dans cet exemple, des bactéries qui consomment des produits chimiques) « pour produire des biens et services » (dans cet exemple, un moyen de traitement des eaux usées). Par exemple, si vous proposez d’utiliser des produits chimiques inorganiques plutôt que des bactéries pour traiter l’eau polluée, le projet ne ferait pas appel à la biotechnologie et ne serait pas approuvé.

Bien que ce processus peut sembler intimidant, rappelez-vous que les étudiants des années précédentes ont trouvé des idées de sujets de recherche intéressants et novateurs. Jetez un coup d’œil aux exemples de projets réalisés dans le cadre des concours antérieurs pour avoir une idée des types de projets qui sont susceptibles de vous intéresser.

Dans la plupart des cas, les propositions présentées sont trop ambitieuses pour être concrétisées dans le délai alloué et avec les ressources disponibles aux étudiants. En consultant un mentor et d’autres experts, il est possible d’apporter certaines modifications à un projet et d’ainsi donner aux étudiants une chance réelle de réussite.

EXEMPLE DE PROPOSITION

Voici un exemple de la première étape dans l’évolution d’une idée. Cette proposition originale vient d’un étudiant de Calgary, Harry Zhou, et est affichée avec son autorisation. Bien que la proposition fut acceptée en principe, le projet a dû être modifié après de nombreuses consultations auprès de chercheurs dans ce domaine. Harry n’a pas travaillé à la production d’un vecteur de thérapie génique et ne l’a pas testé. Il a plutôt étudié la mort cellulaire induite par les rayonnements à divers niveaux de la protéine du gène suppresseur de tumeur p53. Un projet sur la thérapie génique est tout simplement irréalisable.

Téléchargez l’exemple de proposition de Harry Zhou.

EXIGENCES POUR LES PROPOSITIONS À SBC

Vous êtes prêt à commencer? Assurez-vous que votre proposition répond à toutes les exigences.

  • Titre : Un titre informatif sur le plan scientifique. La proposition doit compter 1 200 mots ou moins et doit être présentée en ligne. Quel est l’objectif de votre investigation? À quelle question voulez-vous répondre? (Une ou deux phrases).
  • Introduction : Renseignements généraux sur l’organisme ou les organismes ou procédés que vous allez examiner. (Un ou deux paragraphes courts).
  • Application pertinente : Explication sur le développement de votre idée ou justification des raisons pour lesquelles cette investigation mérite d’être réalisée.
  • Protocole d’expérimentation : Description détaillée du regroupement des sujets; explication des variables à contrôler, manipuler et mesurer; phases d’expérimentation si cette dernière est faite par étapes.
  • Résultats et interprétation : Explication de la forme sous laquelle les résultats seront présentés et suggestion de mécanismes possibles.
  • Annexes : Matériels et méthodes : Explication détaillée des méthodes et des techniques nécessaires pour la recherche proposée; liste des matériels, instruments et équipement que votre école sera en mesure de fournir aux fins du projet.
  • Échéancier du projet : Indication de la planification des opérations jusqu’à l’échéance du concours SBC.
  • Soutien d’un mentor : Nom et coordonnées de l’enseignant superviseur; nom et coordonnées du ou des mentors ou indication que des suggestions de mentor sont nécessaires.

REMARQUE : Les enseignants superviseurs doivent lire et approuver les propositions après avoir confirmé qu’ils répondent aux exigences du règlement de SBC.